Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 15:47

guerre-Lybie.jpg

Depuis une vingtaine d'années, la TV puis Internet nous donnent l'opportunité d'assister à des guerres et à des massacres.. en live!

 Après l'ex-Yougoslavie , le Rwanda, les guerres du Golfe,  Gaza etc..voici maintenant la Lybie et la côte d'Ivoire...

 Je ne sais pas ce qu'il faut en penser, ni s'il faut s'indigner (à quoi bon?) mais enfin...

 On aimerait bien qu'une communauté internationale ait le pouvoir d'arrêter  les tueurs en série... (devoir d'ingérence?)

 

 

http://www.rtl.fr/actualites/international/article/la-libye-s-enfonce-dans-la-guerre-civile-en-direct-7665689633

 

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans actualité politique
commenter cet article

commentaires

Tom 11/03/2011 11:14



Et pendant ce temps en France certains se préoccupent des "conséquences terribles" du printemps arabe:


http://fr.novopress.info/80116/la-ligue-du-midi-denonce-les-pratiques-clandestines-de-la-cimade/


L'extrème droite et sa réthorique ont une capacité à me choquer qui m'étonne toujours, j'ai du mal à croire que ce type d'idées puissent émerger du cerveau d'un être humain..



laurence hansen-love 11/03/2011 14:03



merci pour le lien.. (sympa!)



Cordroch J F 07/03/2011 12:06



Ce que nous permet de voir internet est ce qui a toujours exister mais que l'on ne voyait pas , que les frontières établies entre les nations permetaient de perpétrer en relative tranquilité ,du
fait du fameux droit d'ingérence ,qui continue à protéger les tyrans sanguinaires d'interventions armées en vue de faire cesser des massacres .Quand les lois établies dans le but d'instaurer une
paix durable entre les nations permettent à certains de pratiquer des atrocités en toute impunité , un paradoxe de plus démontrant que l'homme aussi rationnel soit-il ,ne contrôle pas grand chose
. Ou l'homme comme victime de sa raison ,lorsque la folie finit par reprendre le dessus sur celle-ci quand des évènements imprévisibles surviennent ,et prennent au dépourvu nos plus grands
spécialistes et stratèges de la pensée rationnelle.


Tout cela m'amènerait presque à penser que la pensée rationnelle ,et donc notre civilisation qui en est le produit ,ne sont que des systèmes de protection , protégeant l'homme de sa propre folie
, en lui procurant l'illusion de détenir le pouvoir de la contrôler ,en contrôlant ce qui pourrait la réactiver de l'extérieur de manière imprévisible .L'homme veut pouvoir contôler ses émotions
en contrôlant ce qui les produit de manière la plus profonde et la plus boulversante , à savoir le processus naturel de vie .En cela il a tout faux depuis le départ ,car le véritable contrôle
d'une chose ne peut se faire qu'en possédant en soi la connaissance et la conscience de la chose en question ,et cela n'est possible qu'en laissant celle-ci se produire en soi afin d'en prendre
progressivement le contrôle de manière naturelle , c'est à dire sans vouloir la soumettre à un mode d'emploi préfabriqué.


S'agissant des émotions ,il est préférable de les laisser produire leur effet sur l'individu dès sa naissance afin qu'il puisse en prendre le contrôle au fil de son développement , plutôt
qu'introduire en celui-ci une frustration existentielle en le forçant à éviter de faire ceci ou cela pour l'empêcher d'éprouver certaines émotions , que durant toute son existence il cherchera à
compenser à l'aide de substituts artificiels . Mais je m'égare et sors du sujet une fois de plus , cela est du au fait que je ne cherche pas à contrôler ce qui me vient à l'esprit .Et si je le
faisais ,peut-être que rien ne  viendrait de manière aussi spontanée et quelque peu désordonnée ,et qu'en me forçant à contrôler le flot de mes idées ,j'éprouverais plus de souffrance que de
plaisir .Que vaut-il mieux pour moi et pour les lecteurs ? En me contrôlant le lecteur serait il si gagnant que cela ? Ne serait-il pas privé d'un certain sentiment d'humanité , d'existence que
peut apporter la spontanéité ,la répétition ,l'erreur ,la maladresse ,etc...Tout dépend de l'état de sa propre sensibilité , de sa peur d'être submergé par celle-ci et de se retrouver ainsi
tel un enfant perdu dans la forêt pleine de mystères.


Les limites artificielles(le personnage que l'on joue ) que l'on s'impose à soi-même ,qui obligent les autres au devoir d'ingérence , nous protègent de ce dont on à peur de voir réactiver en
soi lors de certaines émotions .Elles nous protègent de notre part de folie ,latente en chacun de nous . Et lorsque ces limites sont menacées d'effacement ,c'est la panique et le retour au
recours à certains extrémismes .Les frontières des nations(protégeant leur système socio-culturo-idéologico-économique) ont la même origine que les frontières que nous érigeons autour de nos
individualités , la paranoia entrainant le besoin d'ennemis pour la justifier .



Tom 06/03/2011 21:37



En même temps si ça relève d'un voyeurisme assez malsain ça permet de mobiliser les populations (qu'elles soient directement concernées ou non) et parfois de mobiliser des moyens pour tenter de
mettre fin aux massacres, non?



laurence hansen-love 07/03/2011 21:53



hum hum.." il est doux d'ssister du rivaga à la détresse d'autrui..."  (Lucrèce)


 Les malheurs des autres réhaussent notre confort...



max 06/03/2011 16:12



Ouais... Que les massacres soient médiatisés ou pas, ils sont tout aussi condamnables.



max 06/03/2011 15:57



C'est quoi le rapport avec le progrès ?



laurence hansen-love 06/03/2011 16:11



information libre, complète, transparente, instantanée..