Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 19:49

Adam-et-Eve.jpgLes catholiques ne veulent pas de la théorie du genre

 

http://philadelphie-infos.over-blog.com/article-les-catholiques-contre-la-theorie-du-genre-et-les-evangeliques-75590057.html

 

 Autrement dit ils contestent des faits avérés (l'orientation sexuelle est  en règle générale largement déterminée par le contexte social - que l'on pense par exemple à l'homosexualité des atéhniens au temps de Platon) par référence à un dogme  religieux (la femme créée à partir d'une côte d'Adam?).
 C'est exactement comme lorsque le Saint Office contestait la théorie de Copernic, parce qu'elle était  peu compatible avec le récit de la Genèse.

 On croit rêver!

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Education
commenter cet article

commentaires

Laurent 07/08/2011 13:09



Tout cela est très interressant. Etre une femme ou être un homme, qu'est-ce que ça signifie ? Répondre aux schémas proposés/imposés par la société ? Se conformer ?


Si on est attiré dès l'enfance par son propre sexe et que le sexe opposé, à l'adolescence, vous laisse "froid" (quoi qu'on fasse), doit-on refouler ses désirs ?


Personnellement, je sais que le seul choix possible est là: assumer ou refouler.


Refouler c'est être malheureux tout sa vie et risquer de rendre d'autres personnes malheureuses.


Il est vrai que dès l'enfance, les parents et l'entourage présentent les "rôles" auxquels leurs enfants devront se conformer en tant qu'adulte. Mais tout les enfants d'une même "fratrie" sont
élevés dans le même contexte. Ils devraient tous se comporter de la même façon ?


Tous les enfants sont différents à la naissance, toutes les mères vous le diront !


Les animaux aussi ! J'ai le souvenir d'avoir eu la joie de voir naitre une portée de chiots Labradors (7 si je me souviens bien). Des les premières heures, ils réagissaient différemment. Et leurs
caractères se sont très vite affirmés.


Je suis persuadé que l'on ne "devient" pas homosexuel ou bisexuel; pas plus qu'hétérosexuel...


Bien sûr nous sommes "conditionnés" mais le formatage ne fonctionne pas toujours. Toutes les femmes n'acceptent pas le rôle qu'on voudrait leur faire jouer. Mais ils est vrai, aussi, qu'il est
plus facile (parfois) de ne pas nager à contre-courant. Attention de ne pas se laisser couler !


L'Eglise est pleines de paradoxes et se complait dans la culpabilité/culpabilisation. Une volonté de pouvoir ?


Le principal est d'essayer d'être heureux et de tenter de rendre heureux "son prochain"... entre adultes consentants, bien sûr !


 


 


 


 



Mr59 16/07/2011 08:37



Ce que condamne l'église n'est pas la tendance homsexuelle, il y a même un fort respect pour tout être humain et ceci quelque soit l'orientation sexuelle (et au passage, l'homophobie n'est pas
synonyme de catholiscisme et vice versa). Ce qu'en revanche condamne la religion, c'est le passage à l'acte. Et ceci est lié aux données biologiques qui font qu'à notre naissance, nous naissons
dotés d'une sexualité bien précise. 



laurence hansen-love 23/07/2011 17:16



Comment cela? Une sexualité bien précise? Qu'en pensent les transexuels?


 Ou encore les ados comme "Tomboy" ?



Tom 14/07/2011 14:04



Oui d'accord avec Lou, le genre est un formatage bien plus que quelque chose d'inné. Après est-ce pour autant un problème si l'on retire de cette éducation sexuée tout ce qui conduit plus tard à
un statut inferiorisé de la femme? Franchement je ne sais pas, ce n'est pas à moi de répondre à cette question...
Pour ce qui est de l'homosexualité, puisque le sujet a derivé vers l'orientation sexuelle (plus polémique sans doute), je ne conaissais pas la théorie de Freud sur une "bisexualité originelle".
Au vu des statistiques avancées par l'article selon les époques et les sociétés ça parait tout à fait crédible.
Quant à l'homophobie de l'église et des religieux en génerale ce n'est pas une nouvautée. Mehdi suffit à prouver à quel point cette idée est enracinée chez la grande majorité des religieux. De
toute façon je ne vois pas en quoi l'Eglise a quoique ce soit à redire sur les programmes scolaires...



Cordroch J F 14/07/2011 00:53



Que l'homosexualité soit d'origine innée ou acquise n'est pas l'important en soi , elle existe depuis que l'homme est apparu ,et elle existe également chez les animaux .Elle fait donc partie de
la nature , en étant une de ses manifestations particulières , qui  en étant marginale , est considérée par des majorités ,généralement issues d'idéologies ,et par certains adeptes de
mouvances extrémismes ,comme une anormalité , une dégénerescence de l'homme , une tare etc... Le problème est donc , les idéologies en question ,et les extrémismes , apparues bien après
l'homosexualité ,et des individus éprouvant le besoin de trouver dans celles-ci , des certitudes , des vérités toutes faites ,etc...afin de donner un sens pré-établit à leur existence  ,leur
évitant d'avoir à regarder en eux des choses qu'ils ne veulent pas voir .


Le problème est donc les idéologies ,religieuses et autres , et le mal -être des individus se réfugiant dans celles-ci .l'homosexualité n'est pas un problème à l'origine , c'est l'homme qui
fait d'elle un problème , comme il le fait d'ailleurs avec beaucoup d'autres choses en cherchant à justifier des coyances et entretenir des illusions . Il est devenu incapable d'accepeter et de
prendre les choses comme elles sont et se présentent à ses sens , se retrouvant obligé de les faire correspondre au monde qu'il voudrait créer selon ses désirs et phantasmes .



Lou 12/07/2011 18:50



J'ai aussi vu Tomboy (j'ai ADORE, je le conseille à tous ceux qui l'ont pas vu). Au delà de l'homosexualité je pense que ce film essaie davantage de traiter la question : qu'est-ce qui fait de
nous une femme/un homme ? Qu'est-ce qui nous différencie, homme et femme ? Je pense que la différence est majoritairement culturelle, je veux dire par là, si on enlève tout ce qui relève du
corps, et si on pouvait comparer un "esprit" masculin et un "esprit" féminin, on verrait, à mon avis, qu'alors qu'ils sont semblables à la naissance ils divergent de plus en plus. Mais cela se
fait très vite, je ne pense pas, contrairement à ce que disent la plupart des gens, que c'est à l'adolescente, avec le début de la sexualité, que se construisent les caractères féminins ou
masculins, mais cela se fait à mon sens dès la petite enfance. Je vois les petits que je baby-sit, leurs parents forment leur caractère en achetant des petites voitures aux garçons, des poupées
aux filles, etc, et dans Tomboy j'ai bien aimé l'opposition entre la petite soeur ultra-féminine avec les perles les jupes le tutu de danseuse le rose...et le style masculin de Laure. Comme si
finalement ces codes de société formaient notre caractère...



laurence hansen-love 12/07/2011 21:13



Oui Lou, je suis bien d'accord avec tout cela...