Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 13:39

A ce stade, vous devez avoir achevé la plupart de vos révisions.. Vous avez sans doute mis en fiches vos cours.

 

 Si ce n'est pas le cas, prenez Philosophie de A à Z et relisez les articles:

 Conscience, Inconscient , désir, temps, autrui, vérité, théorie, expérience, vivant , histoire, culture, devoir, justice, droit, beau, art, travail,   Etat, religion, bonheur  et liberté.

Si vous n'avez pas Philo de A à Z, vous trouverez une fiche sur chacune de ces notions sur le webpédagogique (tapez mon nom et le nom de la fiche).
 Demain: ne vous précipitez pas sur le sujet le plus "facile" (celui où l'on croit avoir le plus de choses à dire). C'est souvent un mauvais choix. Mieux vaut prendre la question de cours, s'il  y en a une.

Ne choisissez pas le texte si vous ne connaissez rien de l'auteur et pouvez faire un contre sens. Si le texte ne vous dit rien... vous risquez de faire de la paraphrase.


 Pour la préparation du devoir (dans le cas du sujet-question):

Pensez à dégager les présupposés de la question. Ne "finalisez" pas votre plan avant de vous  être demandé: ai-je bien pris en compte tous les aspects de la question?

 

 Plus?

 

 

Les citations

 Il ne faut pas abuser des citations, il ne faut surtout pas parsemer sans pertinence votre devoir de citations dont le lien au sujet  serait douteux. De plus, une citation doit toujours être commentée et située  (référence précise) pour présenter un intérêt. On apprécie beaucoup les candidats qui citent les textes avec exactitude et non pas avec désinvolture (citations approximatives ou inventées) comme le font la plupart des candidats.

 

Si vous avez un camarade ou ami... 

 Récitez vos citations à quelqu’un méthodiquement, chapitre par chapitre...

Résumez-lui vos fiches (le plan de chaque fiche?), cela vous permet de récapituler le cours qui, à ce stade, est dans votre tête normalement...

 

 

 Si quelque chose reste obscur , vous pouvez encore m'interroger , jusqu'à ce soir...

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Philosophie terminales
commenter cet article

commentaires

Joan 15/06/2011 21:41



Merci pour les infos, meme si le lien entre les deux questions me semble évident.


Homme riche ne donnant rien de sa richesse = immoral.


Homme connaissant la morale Kantienne = Avoir conscience de son immoralité.


L'association formant donc un individu immoral volontairement. Les deux questions n'en forment donc qu'une seule.


 


Encore tous mes remerciements, et félicitation pour votre blog, précieux, que je suis depuis un bon momment.


Joan.



laurence hansen-love 16/06/2011 17:05



oui, certains hommes sont immoraux... riches ou pas!


Merci pour vos remerciements...



Joan 15/06/2011 20:55



Bonjour,


 


Je n'ai pas compris une affirmation non argumentée (par manque de temps) de mon professeur: Un individu ne peut être immoral volontairement.


 


Le contexte de la question était: Un homme riche, vivant dans l'oppulence, connait et reconnait la justesse de la morale kantienne. Par égoïsme, cet homme ne peut il décider de ne rien donner de
sa richesse pour faire le bien ? Et donc par extension, d'avoir connaissance de son immoralité... et de l'accepter ?


 


Bonne soirée !


Joan


 



laurence hansen-love 15/06/2011 21:06



 Je ne vois pas bien le lien entre vos deux questions.


1) Pour Socrate nul n'est méchant volontairement. La méchanceté nous rend forcément malheureux. Donc c'est une erreur...


2) Aujourd'hui bien rares sont les gens qui croient encore cela. Nous voyons bien qu'il existe de nombreux méchants par égoïsme , paresse etc.. Aristote déjà l'avait noté, en distinguant
différents types de "méchants"



Juliette 15/06/2011 19:33



Merci !!



Valentin 15/06/2011 18:13



Bonjour,


J'aimerais que vous m'éclairiez sur deux points concernant l'épreuve de demain, si le temps vous le permet :


1/ Je ne comprends pas précisément les différences entre autrui/autre/alter ego.


2/ Qu'entendez-vous par des citations précises  ? (auteur, période et ouvrage de référence suffisent ? )



laurence hansen-love 15/06/2011 18:56



1) Autrui c'est tous les autres, en général. L'alter ego, c'est mon alter ego: un autre moi qui me ressemble.


2) Référence précise; l'ouvrage dont la citation est extraite. C'est nettement préférable.



Marc 15/06/2011 17:36



Bonjour,


 


J'ai quelques interrogations concernant l'épreuve de philosophie de demain, je suis en terminale S.


* Comment peut-on intégrer quelques citations à notre argumentation ?


* La troisième partie doit-elle ouvrir le sujet ? Par exemple, dans le sujet " L'erreur est-il un mal?" est ce qu'en ultime partie, en synthèse, on peut mettre "Ce n'est pas l'erreur en elle-même
qui est néfaste, puisqu'elle est de nature involontaire, mais le mensonge ou l'illusion ?". Est-ce considéré comme un hors-sujet? 


* Comment éviter les digressions au maximum tout en étayant le problème?


Je vous remercie par avance de votre compréhension.



laurence hansen-love 15/06/2011 18:54



1) Vous intégrez des citations si vous en possédez qui illustrent précisément vos idées. Sinon ce n'est pas la peine...


2)  Ouvrir le sujet.. non! La troisième partie est une  synthèse, qui a intégré ce qui précède mais le dépasse. Attention à ne pas sortir du sujet sous prétexte d' ouverture. Dans votre
exemple, vous risquez de déplacer le pb. Voyez un de mes corrigés.


3) Pour éviter les digressions, c'est simple. Dans chaque sous-partie vous devez toujours reprendre les termes du sujet. par exemple ici: l'erreur. Un partie sur le mensonge qui ne parlerait plus
de l'erreur serait hors sujet.


C'est bon?