Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 11:23

J'ai acheté le Point.. pour l'affaire!

 Quelques extraits pour vous

 

Pour en finir  avec le machisme
"Il y y aura décidément un avant et  un après: on n'a pas fini de tirer les enseignements de l'affaire Strauss-Kahn. D'abord, la bonne conscience d'une partie de la gauche, bien plus prompte à repérer la paille dans l'oeil de Sarkozy que la poutre dans celui de ses propres amis. Ensuite, la collusion des puissants, toujours plus pressés de défendre la présomption d'innocence de l'un des leurs que la présomption de sincérité de son accusatrice guinéenne. A croire que, pour eux, la parole d'une femme de ménage ne vaudra jamais rien, ou si peu. Question de classe, que voulez-vous. Après ça, étonnez-vous que la marée populiste continue de monter dans nos provinces à la vitesse du cheval au galop. Enfin et surtout, l'affreux sexisme et le consternant machisme d'un microcosme politico-médiatique qui semble vivre encore dans la préhistoire de la modernité, quand la femme n'avait sa place que dans la cuisine ou au lit et inversement. En la réduisant de surcroît à un rôle de «Marie, couche-toi là», disponible à toute heure pour leur bon plaisir, certaines de nos «élites » masculines ont mis au jour ce qu'il faut bien appeler leur arriération mentale. Face aux questions que soulève l'affaire DSK, nous ne nous en sortirons pas avec l'antiaméricanisme ou le complotisse, nouvelle idéologie des imbéciles, qui sont les deux faces d'un même mal: une sorte de déni, de refus de la réalité Nous sommes désormais condamnés à réfléchir sur notre « modèle français». Cette sale affaire aura au moins eu le mérite de nous placer face à nos tares et à nos archaïsmes. Puissions-nous, à cette occasion, balayer devant notre porte toutes les rognures d'un passé machiste" .F.O.G.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Tom 06/06/2011 14:32



Là on est plus dans le déni de realité, ces gens sont bien conscient de l'aberration de leur propos, mais dans le fantasme d'une realité! La France d'aujourd'hui manque de régulation et de
redistribution c'est ça la realité, tout le contraire de ce que les technocrates néo-libéraux comme N.Baverez veulent nous faire croire. D'ailleurs je viens de lire récemment dans "Après la
démocratie" d'E.Todd un passage où l'auteur l'épingle pour sa vision totalement biaisée et fantasmagorique de la situation économique francaise! Selon lui lire "La France qui tombe" de Nicolas
Baverez "dans un TGV traversant la France à 300 kilomètre-heure, ce pays nettement dévellopé comme il ne l'a jamais été est un exercice qui rend presque matérielle et palapable la notion de
fausse conscience" alors de quelle coté est le déni de realité? J'ajouterais une autre critique, non plus économique mais plutôt diplomatique, à son article: Quand il dit que la France est
incapable de jouer le rôle de puissance moyenne que beaucoup de francais veulent lui voire jouer c'est faux! La France a usurpé, oui j'assume cette idée, un statut de "garant de la morale du
monde et des droits de l'Homme". Elle l'a usurpé parce que son Histoire demontré qu'inventer un concepte ne fait pas du pays inventeur le parangon de ce concept. Néamoins ce statut, bien que mis
à mal sous Sarkozy, est toujours d'actualité et il y a moyen pour la France de l'utiliser à bon escient et de le mériter. Ce n'est pas utopique, le refus de la guerre en Irak et le déclenchement
des hostilités en Lybie le prouve.


Puisque je parle du livre d'E.Todd, une dernière chose, il conteste, comme j'aurais voulu le faire mais sans en avoir les clés, l'idée du "Christianisme, religion de la sortie de la religion"
comme un occidentalisme masqué. En effet il prend l'exemple du Japon, Boudhiste et Shintoïste avant tout, dont la sortie de la religion est contemporaine de la notre on pourrait y ajouter les
pays arabe actuel où les manifestations témoignent d'un certain esprit laïque et proclame l'universalité de la laïcité qui n'est pas une question de religion "d'origine" mais bien un concept
universel!



laurence hansen-love 06/06/2011 18:10



ah la la...


 La sortie de la religion en Occident date de Socrate -entre autres!


 Le désenchantement du monde, selon  Durkheim , Jaspers, Gauchet, Castoriadis, Lefort commence avec les grecs, le christ etc...


"Rends à César ce qui est à César etc...."
 Le processus   a gagné l'ensemble du monde civilisé, Avec 2600 de retard...


Je vous remets le texte de Durkheim



Tom 04/06/2011 15:58



Mais justement, je suis d'accord avec la flexi-seurité scandinave, mais en France on a la "secu-flexibilité": une super flexibilté pour les plus pauvres qui conduit à une precarité réelle!
Appelez ça divagation si vous voulez. De l'autre on a le CDI qui assure une certaine securité mais qui est de moins en moins accordé et qui donc protège uniquement les classes moyennes. Néamoins
on est pourtant obligé de le protéger car tous les changements se font au étriments des "privilegiés" du CDI sans aider en rien les plus précaires. C'est tous le système qu'il faut changer d'un
coup pour arriver au niveau des scandinaves!
Voilà pour la flexibilité! Pour le reste vous prouvez ce que je dis: on essaie de nous faire croire que nous vivons dans un Etat "socialisé" alors qu'il ne l'est plus depuis longtemps (et là
c'est de la politique, pas de la théorie du complot).


-la securité sociale: mais regardez un peu l'état dans lequelle elle est! Pour vous gagner un RMI c'est vivre dignement? On a pas assez de securité sociale en France donc ça ne me parait pas être
recevable comme argument!


-l'âge de la retraite: dois-je vous rappeller qu'on est plus à 60 ans et que personne ne reviendra vraiment dessus!


- Haha le taux d'imposition et l'ISF: encore faux! Notre impôt sur le revenu représente une part moins importante des recettes de l'Etat qu'en Allemagne (au contraire de la CSG qui n'est pas un
impôt progressif et qui n'est donc pas redistributif). Quand à l'ISF inutile de vous rappeller que l'on arrète pas de rogner dessus depuis sa création (quand on ne le supprime pas carrément comme
Chirac) et il est tellement contrebalané par les niches fiscales, avec l'impôt sur le revenu, qu'aujourd'hui: LE 1% DE FRANCAIS LE PLUS RICHES PAYENT PROPORTIONELLEMENT MOINS D'IMPÔTS QUE LES
CHÔMEURS!


Et après vous adhérez à l'idée qu'on vit dans un pays socialisé, ah ben oui ça se voit on est carrément dans une démocratie populaire!



laurence hansen-love 06/06/2011 17:48



Pourquoi la France est-elle le seul pays en Europe à avoir l'ISF?


 Pourquoi tout le monde en Europe rêve de se faire soigner en France? Vous connaissez beaucoup d'autres pays où il y a la CMU? Le RSA? A part les pays scandinaves (je suppose)?



Tom 02/06/2011 20:02



Eh bien vérifiez quand même les trucs aberrants alors: quand dans le texte précédent l'auteur parle de la France comme "l'Etat le plus socialisé d'Europe" c'est totalement faux la France à un
système de protection sociale bien moins dévellopé que les pays scandinaves et un marché du travail beaucoup plus "flexible" (traduire par: precarité pour les salariés).



laurence hansen-love 02/06/2011 20:41



La France est un des Etats les plus socialisés d'Europe selon certains critères, notamment la sécurité sociale, l'âge de la retraite, le taux d'imposition directe, l'ÎSF.


 Quant à la confusion précarité/ flexibilité, je vous laisse à vos divagations. la flexi-sécurité est la clef de la réussite (peu de chômage) dans les pays scandinaves.


Je vous laisse, je vais voir La conquête. (j'y suis allée à 19 h en vain. c'était complet!!!!!!!!!!!)



Tom 31/05/2011 18:04



...Et BHL me semble t'il, non? Mais je ne critiquais pas le point qui est, parfois pas toujours, un magazine de qualité. C'est juste que sur ce qui touche à l'éonomie et à la politique ils sont
sur une lign qui n'est pas du tout la mienne .



laurence hansen-love 31/05/2011 20:36



ah oui, j'ai cru comprendre cela. Moi je n'ai pas de ligne. Je prends les infos et les analyses partout.



Potiche 29/05/2011 14:14



Michel Onfray fait également mouche... Qu'on l'aime ou pas,, il a ici raison sur beaucoup de points...