Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 20:57

Lire ce soir:

 

http://www.lemonde.fr/idees/ensemble/2011/12/01/la-crise-de-la-dette-est-elle-irreversible_1611378_3232.html

 

"Le remède de la France, comme celui de toute l'Eurozone, à la crise de la dette souveraine passe par le chemin de l'UE et par aucun autre chemin que celui-là" Michel Ternisien et Michel Tudel, (A propos de l' "indiscipline budgétaire de 1974 à 2011")

 

 Selon Christian Saint Etienne ce soir sur BFM TV, si plusieurs  pays d'Europe s'associent maintenant  sur la base d'un  projet économique commun (discipline budgétaire), et modifient les traités afin d'obtenir l'aide de la BCE, la crise sera terminée aussitôt..

 Lire aussi: La décroissance aurait évité le pire (si l'on avait suivi les indications du rapport Meadows de 1972 "Halte à al croissance")

 

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/12/01/la-decroissance-aurait-evite-le-pire_1611912_3232.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Corlet 06/12/2011 20:32


Je ne sais pas vraiment ce que les grecs veulent, par manque d'informations de ma part. Peut-être qu'ils souhaitent des élections anticipées pour élire un parti qui ne fera pas de rigueur (y
en a-t-il un en Grèce ?) ? Il faut avouer que leur situation semble délicate de prime abord : rester dans l'eurozone et donc subir la diktat franco-allemand et une zone euro de
l'austérité (pour rembourser une dette en grande partie illégitime), ou sortir de l'euro et subir tous les problèmes d'un retour au drachme (peut-être qu'après tout un retour au drachme serait
moins catastrophique que la situation actuelle pour la population ?? pure hypothèse)... mais il y a une autre solution qui permettrait de rester dans la zone euro, tout en baissant la dette
sans appauvrir la majeure partie de la population : faire une "rigueur sélective" et que le gouvernement s'attaque ENFIN aux privilèges dénoncés par le documentaire. Après, on revient au problème
de l'existence ou non d'une force politique soutenue par le peuple et voulant agir ainsi. Car si les grecs obtiennent des élections anticipées pour imiter les espagnols en élisant l'opposition de
droite qui fera la même rigueur, cela fera perdre toute crédibilité au refus de l'austérité.


 Par contre, j'aurais tendance à dire que je suis d'accord avec leurs grèves ! à moins d'avoir une autre solution pour que le gouvernement respecte le peuple ?

laurence hansen-love 06/12/2011 21:06



en quoi les grèves conduisent-elles le gouvernement à respecter le peuple? Je ne vois  pas bien. Les choses étant ce qu'elles sont, je ne vois pas ce que ces grèves peuvent amener de bon...



Corlet 05/12/2011 17:51


Il reprend principalement le concept de "dette odieuse" développée par Sack en 1927 pour l'appliquer à la dette grecques (et par extension aux autres pays dans le même cas) --> une partie
de la dette est illégitime car elle s'est faite sans le consentement du peuple et sans que ce dernier puisse en profiter. C'est le cas en Grèce où le gouvernement, à force de cadeaux (aux
armateurs, à l'Eglise orthodoxe, et aux riches) les recettes publiques ont diminué, ce qui a eu pour conséquence une augmentation de la dette publique. Il dénonce également les ventes récentes
d'armes (3-4 milliards d'euro cette année encore ! )  de la France et de l'Allemagne à la Grèce (au profit de Siemens et Dassault) ou encore les intérêts exhorbitant qui ont
conduit la Grèce à s'endetter encore plus pour les payer. Au final, le documentaire prône un audit public de la dette, comme ce qu'a fait Correa arrivé au pouvoir en Equateur il y a quelques
années (l'exemple est développé). Voilà j'ai essayé de vous résumer les points importants, je comprends que vous n'ayez pas vraiment le temps de le voir mais je vous le conseille une fois de
plus.

laurence hansen-love 05/12/2011 23:42



merci!


Mais vous pensez que les grecs ont raison d'enclencher grève sur grève pour portester contre les plans de rigueur? Qu'espèrent-ils maintenant? sortir de l'Eurozone?



Corlet 03/12/2011 00:27


Bonsoir, si vous avez 1h je vous conseille de regarder ce film que m'a conseillé un professeur d'économie : http://www.dailymotion.com/video/xik4kh_debtocracy-international-version_shortfilms  c'est à propos
de la dette odieuse de la Grèce ou encore de l'Equateur, de l'Argentine... une approche sous un angle radicalement opposé à celui de la pensée dominante...  les sous-titres ne sont pas
parfaits, mais c'est largement assez pour comprendre.

laurence hansen-love 04/12/2011 14:58



C'est un peu long, vous ne pourriez pas nous résumer la thèse?



Cordroch J F 02/12/2011 11:00


Il est clair que l'on entend tout et son contraire dans les explications de la crise que nous donnent les économistes , les politiques ,et autres spécialistes ....Cela démontre que  personne
n'est capable de donner la bonne explication , que l'homme est dépassé par l'évènement ,qu'il se retrouve tel un oiseau englué dans une marée noire ,de laquelle il tente vainement de sortir , en
se débattant dans tous les sens , en tentant de s'accrocher à des  débris flottant à la surface .Tout cela dans un climat de peur ,voir même de panique que les gesticulations des uns et
des autres ne font qu'entretenir et aggraver .Résultat ,nous nous enfonçons toujours plus ,la peur va encore augmenter et cela risque de finir par un retour à certains réflexes extrémistes que
nous connaissons, pour les avoir dejà vu à l'oeuvre .


Alors que faudrait-il donc faire ,et y a t-il quelque chose à faire pour éviter le pire ?Car il ne faut pas se leurrer ,la crise n'est pas finie , elle est structurelle , se sont les fondements
mêmes de nos systèmes socio-économiques qui sont atteints .Nous ne pouvions de toute manière pas continuer dans la voie de la production-consommation outrancière, et aveugle quant à ses
 conséquences . Ce qui arrive devait inéluctablement arrivé , et peut-être est-il préférable que cela se produise maintenant .


Les pays européens , aidés par certains autres qui ont tout intérêt à ce que les premiers se sortent de la crise ,font certainement finir par trouver une solution . Mais ,cela ne changera rien
fondamentalement ,les mêmes personnes continueront à tenir les commandes et les causes engendreront les mêmes effets à plus ou moins court ou long terme .Car ce qui ne changera pas est l'effet
que produit sur tout individu le fait de posséder de l'argent ,entrainant la volonté d'en vouloir toujours plus, en n'hésitant pas pour y parvenir à se passer d'éthique individuelle .Car là est
le véritable problème , ce besoin qu'éprouve tout individu , quelque soit sa position sociale et son nineau de responsabilité , à posséder toujours plus de biens et d'argent . L'argent
produit exactement le même effet qu'une drogue en agissant sur la même partie du cerveau ,entrainant de fait une addiction  . Chose venant d'être démontrée scientifiquement et dont
j'étais convaincu depuis longtemps .


Argent égal pouvoir ,égal donc moyen de compenser un certain sentiment d'infériorité et d'impuissance carractérisant l'homme depuis qu'il s'est amusé à imaginer des idéaux qu'il est totalement
incapable de réaliser ,pour la simple raison qu'un idéal est la négation de la réalité qui reste décisive dans le déroulement des choses,  malgré la plus grande volonté de l'homme dans
l'élaboration de programmes les plus précis .


C'est donc la manière de penser de l'homme civilisé qu'il faut revoir ,afin qu'il puisse réintégrer le processus naturel et normal de déroulement des évènements, en devenant capable de vivre sans
devoir préconcevoir de modèles existentiels qu'il ne parviendra jamais à réaliser ,qui seront donc source de frustrations et de sentiment d'impuissance .On va me répondre que cela est
impossible , que l'homme doit nécéssairement vivre au sein de systèmes socio-économiques en respectant des règles et des lois pré-établies afin d'éviter l'anarchie et la barbarie .Cela
est vrai et restera vrai tant que l'homme demeurera séparé de la nature , et il ya de fortes chances qu'il le reste définitivement . Cela signifie donc que l'homme est condamné à
l'auto-destruction en tant qu'être vivant devenu paranoiaque , angoissé -dépréssif ,et j'en passe , évoluant au sein d'un monde dont il est déconnecté , qu'il perçoit comme un ennemi à combattre
,qui n'est en réalité que la projection de son propre malaise intérieur .


L'homme va continuer à se débattre comme un oiseau mazouté ,les débris auxquels il se raccroche étant les explications et les justifications qu'il se trouve ,et cela jusqu'à ce qu'il ait épuisé
son stock , après quoi il se laissera sombrer . La nature s'en remettra .Peut-être restera t-il quelques survivants qui tireront la leçon de l'erreur qu'aura été l'illusion de l'homme ,de croire
qu'il pouvait décider lui-même de son destin ,grace à sa volonté de contrôle et de maîtrise de la nature , autrement dit la pensée rationnelle ,et qui donc sauront éviter le piège, en s'efforçant
d'attendre que des liens suffisamment solides s'établissent avec la nature en ne se séparant pas prématurément d 'elle .


Reste à espérer ,sait-on jamais , que la crise actuelle réveille suffisamment de consciences pour que s'enclenche un mouvement un peu plus organisé que ceux que nous constatons en ce moment .