Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 18:27

Ce soir, (lu dans Libé), Ps vs PS, ou "Peau de vache" contre  "Couille molle"...

 

Que le meilleur l'emporte (le plus  tenace, le plus courageux, le plus fort, le plus charmeur, le plus beau..)

 Ce qui me gêne avec ces "primaires citoyennes" c'est ce côté compétition sportive...

 C'est cela la démocratie? 

 

 

(pour moi, c'est  autre chose...plutôt la possibilité, pour le peuple, d'exprimer sa volonté générale par la loi, par exemple..)

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans actualité politique
commenter cet article

commentaires

Spielhur012 15/10/2011 15:18



Contrairement à ce qu'a pu affirmer notre président, on est bien, avec les primaires, dans la logique de la Ve. Ce n'est pas un parti qu'on choisit, mais une personne, une personnalité, un
caractère..., tout à fait conforme avec la logique de l'élection au suffrage universel du Président de la République et de sa place dans les institutions françaises.


Je vois mal comment le PS, après les primaires, peut oser défendre l'idée d'une VIe République.



laurence hansen-love 15/10/2011 17:40



On ne peut aps réduire à cela la 5 ème.


 Mais je suis d'accord avec votre conclusion..



Jonas 13/10/2011 09:29



Comment alors départagés des femmes et des hommes qui aspirent à se présenter à une élection présidentielle  A partir du moment ou il n' y a  pas de leader incontesté ?


 



laurence hansen-love 13/10/2011 13:54



Bonne question!


 Je critique, et je ne propose rien..
 Je voulais dire que nous personnalisons trop la politique. Que la politique, ce ne sont pas des personnes, mais des lois, des idées, des institutions.
 Et surtout ce n'est pas un spectacle, un divertissment, un jeu. Ca l'est devenu, mais cela va susciter des désillusions,  vous ne croyez pas?


 Imaginez si la gauche passe, la déception dans les mois qui suivent...je le crains!


 Ca a été le cas quand  on a vu, après le NON à l'Europe, qu'il n'y avait pas de plan B!