Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 16:04

 

 

Mes chers collègues, j’adresse cet email à quelques-uns d’entre vous pour vous poser la question : ne devrions-nous pas participer à un mouvement de protestation et de solidarité avec ce professeur qui est morte après s’être immolée par le feu ? Il est question , selon la proposition des professeurs du lycée de Béziers, d’un débrayage jeudi à 10h partout en France. Seriez-vous d’accord pour une AG, peut-être demain matin ? Malheureusement je ne peux être là que l’après-midi. Sinon mardi ? ou jeudi ? Il faut empêcher le ministère de réduire systématiquement à des "problèmes personnels et familiaux" les situations infernales que connaissent tant de professeurs dans tant d'établissements -- et leurs élèves avec, même si certains d'entre eux jouent avec le feu et poussent parfois par "jeu" les professeurs et leurs camarades à bout  --dans l'impunité totale.

Bien cordialement, et tristement

Sylvie Neuburger.

Message des enseignants du Lycée Jean Moulin de Béziers:

 

«Notre collègue du lycée Jean-Moulins à Béziers qui s'est immolée est

décédée. Nous sommes tous bouleversés voire traumatisés. Nous sommes en AG

depuis 2 jours et avons refusé d'accueillir les élèves en classe, et décidé

une grève illimitée jusqu'à ce que les responsabilités soient établies».

 

Voici notre programme :

Lundi 17, matin 8h AG, après-midi marche blanche silencieuse avec un bandeau

noir à Béziers

Mardi matin AG, 14H départ pour une manifestation académique au rectorat de

Montpellier

Mercredi 19 : obsèques ?

Jeudi 10hdébrayage, commémoration de ce drame dans tous les établissements

de France.

 

Nous souhaitons une mobilisation générale pour que la souffrance au travail

cesse et que de tels drames ne se renouvellent plus.

 

PS : Lise à dit en s'enflammant : "je le fais pour Vous"

Luc Chatel a menti, elle n'était pas suivie médicalement, ni fragile, mais

consciencieuse, compétente, aimant son travail et courageuse.

Nous comptons sur Vous tous.

Merci de diffuser ce mail à toutes vos connaissances afin d'alerter

l'opinion, pour que l'éducation nationale ne devienne pas France-telecom...

Merci

Le communiqué FO en date du 14 (le décès de la collègue n'est pas encore

connu) :

 

------------------

Après la tentative de suicide d'une collègue au lycée Jean Moulin de

Béziers la FNEC FP-FO demande la réunion du Comité Central d'Hygiène et

Sécurité .

La FNEC FP-FO partage l'émotion des personnels après la tentative de

suicide de notre collègue dans la cour du lycée. Il apporte tout son

soutien aux personnels.

 

Selon les informations disponibles, la dégradation du climat scolaire

dans cet établissement, traduite par des problèmes de discipline de plus

en plus nombreux, était un fait largement connu. Cela avait motivé les

demandes récentes adressées par les enseignants à l'administration pour

qu'elle prenne des mesures qui permettent le rétablissement d'un climat

scolaire serein.

 

La FNEC FP-FO souligne que la responsabilité de la dégradation de la

situation dans cet établissement comme dans des centaines d'autres ne

saurait relever de la responsabilité des enseignants qui sont confrontés

à une dégradation générale de leurs conditions de travail, notamment

avec les suppressions massives de postes d'enseignants comme de

surveillants et de CPE, à l'augmentation des effectifs dans les classes

et à la désorganisation croissante des établissements.

 

C'est un fait : aujourd'hui les désordres, incivilités, actes de

violence sont quotidiens dans les établissements scolaires. Tout ceci

est la conséquence de la Révision Générale des Politiques Publiques, qui

affaiblit toujours plus le service public d'enseignement, et dont Force

Ouvrière demande l'abandon. Plus de 60 000 postes ont été supprimés

depuis 2007.

 

En conséquence la FNEC FP-FO souligne qu'il est pour le moins

tendancieux de présenter le geste de notre collègue comme résultant de

son seul état psychologique individuel ou du seul fait qu'elle aurait eu

de mauvais rapports avec les élèves.

 

Le drame survenu à Béziers n'est malheureusement pas le seul : un

directeur d'école a mis fin à ses jours en juillet, une professeur des

écoles a fait de même comme deux enseignants en juin et une jeune

professeur des écoles stagiaire, en août dernier, qui n'a pas supporté

son licenciement réalisé dans des conditions inadmissibles.

 

La FNEC FP-FO a tiré la sonnette d'alarme à de multiples reprises ces

derniers mois et a écrit au Ministre de l'Education Nationale pour

réclamer la tenue rapide d'un CCHS sur les risques psycho-sociaux. C'est

aussi le rôle des CHS locaux de réaliser les enquêtes, d'établir l'arbre

des causes pour tous ces décès.

 

La situation risque fort d'empirer avec les entretiens professionnels

associés à la mise en place de l'évaluation projetés par le ministre qui

ne peuvent qu'engendrer déstabilisation, stress, remises en cause

personnelles...

 

Force Ouvrière demande que les moyens soient donnés aux personnels

d'effectuer leurs missions définies par leur statut national. Il faut

empêcher que ne se développe à l'Education Nationale une situation à la

France Telecom.

 

Aujourd'hui il faut cesser de nier l'évidence et prendre des mesures

pour protéger les personnels : arrêt des entretiens professionnels

dégradants, soutien des personnels dans le cadre de l'article 11 du

statut général de la fonction publique, rétablissement de la formation

professionnelle initiale, arrêt des classes surchargées, postes de

surveillants en nombre suffisant, telles sont quelques solutions que la

FNEC FP-FO entend défendre auprès du Ministre.

 

La FNEC FP-FO renouvelle sa demande de réunion rapide du CCHS sur les

risques psycho-sociaux pour que les mesures d'urgence soient prises.

 

vendredi 14 octobre 2011

 

Communiqué de Sud 34777Montpellier, le samedi 15 octobre 2011

Communiqué :

Le syndicat SUD-Education de l'Hérault souhaite faire part de la vive  émotion suscitée dans l'ensemble de la profession par le suicide de notre collègue dans la  cour du Lycée Jean Moulin de

Béziers.

SUD adresse d'abord ses condoléances et sa compassion aux proches et à  la famille de notre collègue.

Notre syndicat se tient aussi aux côtés des personnels et des élèves de  l'établissement et de la ville profondément marqués par ce drame.

SUD-Education ne tolère pas les propos du ministre Luc Chatel sur la  fragilité psychologique de notre collègue. Lorsqu'un drame de cette nature survient, c'est toujours vers  la vie personnelle des intéressés que se tournent le regard des patrons (à Orange, chez Renault, à la

SNCF, ...).

Début septembre, Luc Chatel en visite à Béziers s'était "félicité de la  qualité de la rentrée à Béziers". Des enseignants, syndiqués, avaient voulu le rencontrer pour lui signifier  une réalité bien différente, en particulier à Jean Moulin. Luc Chatel n'a pas daigné les recevoir. Un  mépris du ministre qui prend une signification douloureuse aujourd'hui.

Non, notre collègue n'était pas fragile professionnellement !

Pas plus ni moins que la plupart des enseignants confrontés à la  pression croissante de la hiérarchie, à la dégradation des conditions de travail, aux détériorations successives du  système éducatif, à une destruction programmée de nos métiers avec la suppression de la  formation initiale et continue.

Comme l'indique le Parquet de Béziers, le choix qu'elle a fait et le  lieu de son suicide montrent bien une réelle souffrance liée à l'exercice de son métier.

Son acte est symboliquement très fort et doit interpeller nos  responsables sur les souffrances au travail de toute une profession.

SUD-Education demande qu'une enquête administrative soit diligentée sur  place. C'est une des missions de l'Inspection Générale de l'Administration de l'Education Nationale.

SUD-Education s'associe et apporte son soutien aux initiatives qui  seront prises au niveau local et

départemental par les collègues de l'établissement..

SUD- Education 34 demande à la Fédération Nationale SUD-Education de  s'associer et d'appeler aux mobilisations nationales qui seront proposées par ces collègues.

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Education
commenter cet article

commentaires

AEC 29/10/2011 20:32



LUTTE CONTRE L'HIPPOPHAGIE


 


NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS !


 


Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à :


AEC


Résidence La Pléiade


98, rue de Canteleu


59000 LILLE


 


Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier.


 


Merci aussi de visiter les sites :


 


http://aec89.site.voila.fr


 


http://www.feracheval.com/petitions.php


 


http://www.lapetition.be/en-ligne/parlons-enfin-des-quids-2589.html


 


Rejoignez la groupe sur :


 


http://www.facebook.com:80/group.php?gid=63542203218


 


 Faites passer le message à vos amis.


 


Amitiés.


 


AEC.