Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 10:16

À L'OCCASION de la journée de la dépendance, l'Organisme commun des institutions de rente et de prévoyance (Ocirp), qui regroupe trente-neuf institutions de prévoyance, a fait plusieurs propositions au gouvernement pour prendre la mesure des défis qu'entraîne la perte d'autonomie.

 Abolir la discrimination entre  personnes handicapées et personnes âgées. La loi du il février 2005 précise que, dans un délai de cinq ans, le principe de la discrimination à l'âge (6o ans) sera supprimé entre les personnes âgées et handicapées.

Etablir une véritable solidarité entre les générations. La solidarité nationale et toutes les solidarités « complémentaires » doivent être rappelées. Cette valeur doit se retrouver pour tous niveaux juniors et seniors, handicapés et personnes âgées. Une solidarité à affirmer dans la construction de la réforme.

Instituer un droit au « bien vieillir» pour tous.

 La prévention doit contribuer à mieux vieillir. Les groupes de protection sociale ont un rôle essentiel à jouer, à l'instar des recommandations des centres de prévention mis en oeuvre par l'Agirc-Arrco (associations de retraites complémentaires), tant pour les salariés actifs que pour les jeunes retraités. Bien vieillir, c'est augmenter son potentiel d'espérance de vie en bonne santé.

 Unifier les plans « personnes âgées » et « Alzheimer et maladies apparentées».

 L'unification de ces plans doit se concevoir dans une logique de moyen terme. Faille converger handicap et grand âge ; et faire évoluer les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) vers des maisons départementales de l'autonomie (MDA).

Mettre en oeuvre un partenariat public-privé.

 Il faut prévoir un dispositif coordonné entre les deux modes de financement existants, à savoir la prestation publique qu'est l'aide personnalisée à l'autonomie (APA) et le contrat d'assurance dépendance, qui, lui, est privé. Et ce, sur la base d'un référentiel médical commun d'évaluation.

Renforcer la solidarité nationale par un financement entre actifs et retraités, et mettre en place un contrat dépendance obligatoire.

Créer un Observatoire et des Assises nationales de la solidarité pour suivre l'évolution des pratiques en Europe. De telles assises seraient nécessaires afin d'échanger expériences et pratiques pour enrichir le débat sur la construction du système français.

P. Lelong, le Monde 5 décembre 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires