Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 13:11

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20111113.AFP8566/les-negociations-eelv-ps-au-point-mort-a-l-aube-d-une-semaine-cruciale.html

 

 

Si c'est une folie, vouloir poursuivre notre programme nucléaire en est une autre, pour d'autres raisons.
 Rapidement:

 1) Les Etats  et les peuples qui se passent de nucléaire sont-ils "fous"? (non, mais ils ont anticipé, contrairement aux français..)

2) L'argument des dangers du charbon qui "tue plus que le nucléaire" est irrecevable et surprenant de la part d'un esprit éclairé. Car on ne peut comparer ce qu'on connaît (les effets du charbon) et ce qui est d'un tout autre ordre (cf Tchernobyl et Fukushima, avec des conséquences inchiffrables  pour des centaines d'années!).


 Pour réconcilier tout le monde, voici ce que je  propose au PS:

 1) On adopte un moratoire sur l'EPR de Flamanville

2) On décide de faire un référendum après les élections.


 Problème : quelles questions on pose-t-on?

 

 Je propose une question à tiroirs:

  "Etes-vous pour une sortie complète du nucléaire à terme?"

 

 Ou bien plutôt:

 1) Etes-vous pour le maintien du programme nucléaire en France incluant le maitien des centrales existantes et la construction de telles centrales (liste)

2) Si oui:

Accepteriez-vous de vivre dans un rayon de 20 Km des centrales à venir?

3) Acceptez-vous de vivre dans une région  qui accueillera les déchets nucléaires des centrales françaises à l'avenir?

 

 

 

 Voilà.
 Qu'en pensez-vous?
 A mon avis, quand les politiques disent oui au nucléaire, ils n'envisageraient pas de vivre ni de laisser vivre leurs enfants  à proximité d'une centrale ou d'une poubelle nucléaire.

 Mais les politiques vivent Place des Vosges ou dans le V arrondissement, et ils se fichent pas mal de savoir ce que deviennent nos déchets nucléaires envoyés en Sibérie ou ailleurs;.

Quant aux mines d'uranium, qu'en disent-ils?
 Bref, je pense qu'il faut enfin un grand débat national sur le sujet...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans actualité politique
commenter cet article

commentaires

Silistris 19/11/2011 14:34


Et les milliers d'emplois qui gravitent autour de la question du nucléaire?


Et l'indépedance énerétique de la France ?


Et le progrès technique, un mot qui déplait aux écologistes? Seul le progrès nous permettra de retrouver de la croissance, et le progrès ne viendra avec le charbon, me semble-t-il, ce à quoi
s'ajoute la pollution conséquente entraînée par le charbon. Aujourd'hui, le nucléaire permet à la France de développer une industrie dans laquelle elle est leader et qui nous enrichira à terme.
Aujourd'hui, il serait totalement irraisonné de sortir du nucléaire. Les écolos en ont fait un chaval de bataille alors que, comme vous et moi, ils n'y comprennent strictement rien puisqu'il faut
avoir un niveau d'éducation scientifique extrêmement conséquent pour pouvoir prétendre trouver un nouveau mode de production énergétique qui se substituerait au nucléaire, ce que personne ne ous
a proposé pour le moment. 

laurence hansen-love 20/11/2011 21:25



Ce n'est pas très compliqué de vous répondre:


 1) Il y a des pays qui se pssent du nucléaire par conséquent ce n'est pas impossible


2) Il y a des gens qualifiés qui ont travaillé sur le sujet...


http://www.negawatt.org/


 



Axel 15/11/2011 16:50



Sur le nucléaire je vous rejoins également.


Au moment de Fukishima j'avais rédigé un petit billet autour du livre de Jean-Pierre Dupuy, "retour de Tchernobyl" :


http://aevigiran.over-blog.com/article-de-tchernobyl-a-fukushima-reflexions-autour-du-livre-de-jean-pierre-dupuy-retour-de-tchernobyl-69703266.html



laurence hansen-love 16/11/2011 14:33



Merci Axel, je suis une fidèle lectrice de J.P. Dupuy. Restons en contact..



Cordroch J F 15/11/2011 14:55



J'espère que tous ceux et celles qui sont contre le nucléaire en France (dont je fais partie ) , ont déja commencé à se passer de certains comportements et certaines habitudes ,afin de réduire
leur consommation d'énergie ,et plus généralement de respecter le monde du vivant . Car se dire contre le nucléaire en ne commençant pas par mettre en application ce que l'on exige des autres
, serait de la plus grande fumisterie .Le véritable pouvoir du peuple quant à décider de la société dans laquelle il veut vivre n'est pas que le vote ,mais la possibilité qu'il a de choisir
sa manière de consommer ,qui conditionne la manière de produire .Et cela passe par la prise de conscience de l'origine de certains des ses besoins , d'une remise en question en profondeur de son
conditionnement culturel , d'où le choix de la facilité du vote ,qui à mon avis n'aura de véritable efficacité, que lorsque l'on aura l'assurance de la parfaite intégrité de ceux qui se
soumettent aux voix des électeurs .


En résumant ,à chacun de travailler à son niveau sur les causes engendrant les conséquences auxquelles on préfère s'attaquer d'abord par facilité ,et je dirai même par lâcheté ,c'est une simple
question de bon sens .Le système dans lequel nous vivons, est plus le reflet de nos désirs , envies ,phantasmes ,pervertions etc ...que des besoins vitaux ,que nous avons du mal à satisfaire de
manière naturelle , d'où ,désirs ,phantasmes etc ....


Ceci dit ,en attendant une prise de conscience générale salvatrice , il n'est pas interdit d'espérer et d'essayer de limiter les dégats en tâchant de trouver des solutions par les voies
"normales" mises en place  au sein de notre système .Je trouve très honorable la volonté que mettent certains et certaines à vouloir changer les choses, en mettant leur énergie, leur
intelligence et leurs connaissances au service de nobles causes .



laurence hansen-love 16/11/2011 14:16



On est d'accord...



Tom 15/11/2011 09:15



D'accord avec vous Luc sauf que la question n'est pas de cet ordre (au delà du fait que Hollande n'est pas apparement pour une sortie totale du nucléaire). La realité c'est que les verts on
donnés un ultimatum, sans condition, à un candidat accusé depuis des mois de représenter le "gauche molle", d'être un artisan de la "synthèse molle", et on lui demande de s'écraser en plein JT de
Fr2 devant les prétentions d'un parti qui fera 2%! Politiquement c'était un suicide de dire oui, il n'avait même pas le choix! Alors soit les verts veulent jouer au con, et ça ne m'étonne pas,
soit ils sont stupides. Le problème c'est que pour presque tous les verts (Cohn bendit est une exception) l'ennemi ce n'est pas l'UMP et la droite: c'est le PS. De là à penser que leur objectif
c'est de faire perdre le PS en 2012 pour profiter du chaos qui s'en suivra pour apparaitre comme le premier parti d'opposition il n'y a qu'un pas,... que je suis à deux doigts de franchir!
Sur le nucléaire pour connaitre des gens qui vivent dans l'ombre d'une centrale je n'hésite pas sur ces trois questions. Mais je suis d'accord avec ce qui a été dit: vu la situation de crise
actuelle il faudra prendre le temps, qui plus est cela peut aussi nous permettre de remplacer progressivement notre parc nucléaire par des énergies renouvelables et de faire un pied de nez aux
allemands qui le remplacent par du charbon et par l'importation d'électricité d'origine nucléaire francais...



Marion 14/11/2011 23:09



Il est clair que la sortie à terme du nucléaire passerait par une réduction progressive, et malgré le coût, les allemands s'en sortent bien pourquoi pas nous?
Pourquoi cette tradition pro-nucléaire en France, pourquoi ces regards désapprobateurs quand on évoque la possibilité d'un jour en sortir? On a tous eu droit aux arguments mettant en avant
l'importance du nucléaire dans le système énergétique français. Et on se met des oeillères: "Tant que ça marche, continuons", "On ne peut pas sortir du nucléaire ça couterait trop en rentabilité
et en budget à l'Etat", "C'est le nucléaire qui fournit l'énergie à la France".

Soit. Mais moi, malgré tous les arguments de ceux qui s'y connaissent mieux dans l'énergie nucléaire, je ne considère pas une telle prépondérance de l'énergie nucléaire comme saine pour la
France.
Et comme beaucoup, je ne veux pas un jour habiter à proximité d'une centrale nucléaire, et je ne me sentirais pas bien dans un pays qui en est rempli. Je préfère, et de loin, un paysage un peu
altéré par des éoliennes, par exemple (et encore ce n'est pas si affreux).
Enfin, je constate le modèle allemand, et même si les ressources etc de l'Allemagne ne sont pas les mêmes que celles de la France, une chose est sûre: un changement est possible. Alors certes le
pays est en crise, certes les moyens manquent, mais tout de même, qu'on ne me fasse pas croire que la France est le seul pays qui ne peut pas réduire l'importance de son énergie nucléaire!


Bref quoi qu'il en soit je soutiens votre point de vue. (Et merci pour vos livres, notamment le Dico de A à Z, qui me viennent en aide lors de mes préparations de dissertations de philosophie! Je
suis sûre qu'ils ont une part de responsabilité dans mes notes!)



laurence hansen-love 15/11/2011 11:42



merci Marion, voici un mail réconfortant... je me sens si isolée sur le nucléaire parfois...